• 2006-Cabane du jardinier

    <st1:personname productid="La Cabaner" w:st="on">la Cabane</st1:personname> du Jardinier.<o:p></o:p>

    <o:p sizcache="0" sizset="0">(cliquer sur les photos pour les agrandir)</o:p>

    Une fois refermée.
    Pour cette vitrine, de forme hexagonale, j'ai fait de la récup' : une serre qui contenait des plantes dont ma mère voulait se débarrasser.
    Cette vitrine regorge d'objets.
    C
    'est la première vitrine que je rempli autant.
    Pour pouvoir y mettre autant d'éléments, j'ai du travailler à une échelle plus petite que le 1/12ème, me rapprochant davantage du 1/15ème.
    Parce qu'elle devait être l'élément central, je suis partie de la table de travail recouverte de métal comme "base d'échelle" .
    J
    'ai donc construit la table de rempotage et les autres objets en me basant sur les dimensions de cette table de travail.

    <o:p sizcache="0" sizset="0">
    </o:p>

     

    Etant plus sombre une fois refermée (à cause du couvercle qui n'est pas totalement transparent, moins de lumière y pénètre), vous pourrez également voir, par la suite, des photos de la vitrine ouverte.

    Et aussi des photos pour lesquelles j'ai disposé les murs à plat avant collage, afin de pouvoir voir les différents éléments et notamment l'outillage : rateau, binette, serfouette, pelle, etc.

     

     

    (ouverte).
    A ce stade, je me demande encore si je vais savoir faire les bottes et les gants de jardinage en caoutchouc que j'aimerais tout de même ajouter à l'ensemble.
    Je n'ai jamais utilisé la technique de la résine et j'ai du mal à me lancer dans l'aventure.

    Le sol en tomettes a été réalisé avec de la pâte autodurcissante à l'air Terracotta.

     

     

    Le sol.
    Le sol est composé de tomettes hexagonales modelées une à une dans de la pâte autodurcissante (à l'air) couleur Terracotta et collée sur de la cartonnette.

    Les murs.
    Les murs sont fait de planchettes de Balsa, teintées au Brou de noix et vernies, sur lesquelles j'ai tracé des rainures avec un stylo bille usagé.

     

     

    La forme hexagonale de la tomette est obtenue avec une clé à bougies retaillée (astuce glanée auprès des membres du forum miniaturama.com, que je remercie chaleureusement).
    Une fois sèches, je les ai collées avec de la colle à bois sur de la cartonnette, j'ai poncé au papier de verre pour gommer les irrégularités.  La poussière
    obtenue par ce ponçage se loge entre les tomettes et permet ainsi de faire le début du jointage.
    J'ai, pour terminer, fait un mélange d'eau et de pâte autodurcissante Terracotta dans un gobelet en plastique que j'ai appliqué au pinceau entre les tomettes, afin de terminer et parfaire le jointage.  Il ne reste plus qu'à essuyer de suite l'excédent qui s'est déposé sur les tomettes et à laisser sécher.

     

     

     

    La table de travail en métal.
    * sur la table de travail recouverte de métal, on peut voir un pot de fleurs métallique contenant des fleurs, quelques fleurs n'y sont pas encore mises et traînent sur le côté, un sécateur à main, un pot en terre cuite que le jardinier a commencé à remplir de terre, un taille haie, quelques sachets de graines et un arrosoir en zinc,
    * sur l'étagère du dessous, on peut voir un cordeau, une caisse contenant des sachets de graines potagères, un ciseau, une bobine de fil grossier pour jardinage, encore quelques sachets de graines.

     

    L'arrosoir est fait de bristol recouvert du métal découpé sur un opercule de produit alimentaire.

    Le taille haie, le sécateur ou les ciseaux sont confectionnés à partir de fil d'étain aplati à la pince (cf. tutoriel couteaux, cisailles dans ce blog).

     

    <o:p sizcache="0" sizset="6">La table de travail en métal et certains outils (arrosoir, pelle, fourche, plantoir à bulbes, etc.) sont extraits du livre de Marie-Hélène Deguilhem "</o:p><o:p sizcache="0" sizset="6">Miniatures Nature</o:p><o:p sizcache="0" sizset="6"></o:p><o:p sizcache="0" sizset="6"></o:p><o:p sizcache="0" sizset="6">", dont j'ai modifiée les dimensions.</o:p><o:p sizcache="0" sizset="6"></o:p>

     

     

    La table à rempoter.
    * en haut du meuble : des produits insecticides, du fertilisant, une boîte en zinc, un brumisateur,
    * un assortiment d'outils à main pendu sur la patère en dessous de l'étagère : plantoir à bulbes, plantoir, râteau, serfouette, petite pelle,
    * sur la table à rempoter, des sachets de graines, une griffe de jardin 3 dents, une autre petite pelle, un pot de fleurs en terre cuite, un mélange de terre et de terreau, une boîte en zinc rempli de semis,
    * en dessous de la table à rempoter, une caissette de bulbes, un sachet de terreau, des pots de fleurs en terre cuite.

    Vous pouvez accéder aux plans de ce meuble à rempotage dans ce blog.



    La terre est un mélange
    de colle et de café moulu.

     

     

    Quelques outils de jardinage.
    * d'abord le mur de droite avec son étagère à fertilisant, désherbant, etc. (cf. photo suivante), mais surtout sa fourche, sa pelle et sa binette,
    * ensuite le mur de gauche avec son râteau et sa serfouette,
    * enfin, le pulvérisateur à désherbant, posé entre le mur de gauche et la table à rempoter,
    * sans oublier le
    dévidoir à tuyau d'arrosage (visible plus haut, dont le tutoriel est disponible dans ce blog).
     

     

     

    Les trois murs du fond.
    Les 3 murs du fond de la vitrine, une fois terminés et salis comme il se doit.

    Les outils, de gauche à droite :
    * sur le mur de gauche : un râteau, une serfouette,
    * autour ou sur la table de rempotage : une griffe à main 3 dents, un plantoir à bulbes, un plantoir, une serfouette à main, un râteau à main et 2 pelles à main (une suspendue et l'autre dans le pot en terre cuite),
    * sur le mur de droite : une fourche, une pelle, une binette.

     

    Un vieux paletot et un chapeau de paille ont été accrochés sur une patère en bois.
    Le vieux manteau est un assemblage de vieux tissu cotelé assemblé et collé à la colle pour tissu.
    Le chapeau est construit comme de la vannerie, à partir de fil de cuisine, le tout rigidifié par du vernis.

     

    Vue d'un peu plus près.
    D'un petit peu plus près ... respectivement, côté gauche et droit.

     

    Les sécateur et taille haie
    Le taille haie et le sécateur ont été réalisés avec du fil d'étain aplati à la pince.
    Vous pouvez d'ailleurs retrouver le tutoriel pour faire des
    couteaux, cisailles dans ce blog.

     



    Les bottes.
    Il s'agit de la paire de bottes que je voulais faire au tout début de la création de la cabane du jardinier, mais je n'avais pas osé me lancer tout de suite dans la manipulation de la résine.
    C'est chose faite, les bottes ont été ajoutées à la composition bien plus tard.
    J'ai d'abord modelé des bottes avec de la pâte autodurcissante à l'air, que j'ai retravaillées ensuite avec un outil pointu.
    Puis, j'ai trempé ces bottes plusieurs fois dans du latex afin de faire le moule.
    Enfin, j'ai fait un mélange moitié/moitié de résine et de durcisseur afin qu'elles restent un peu souples et j'ai ajouté au mélange du colorant pour bougie.
    Sur cette photo, on peut voir les bottes propres, les bottes une fois salies par la terre et les bottes en situation.

    Finalement, je n'ai pas réalisé les gants en caoutchouc car je souhaite donner le rendu du caoutchouc, peut-être par la suite ...

     


  • Commentaires

    1
    fang
    Lundi 27 Septembre 2010 à 09:12
    Vraiment très chouette cette cabane, à la fois très réaliste et très originale.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :